Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘canaux’

Aveiro…. En venant d’Espagne par Vila Formoso, on suit cette direction pour aller sur Porto. Et puis, avant d’arrivée dans cette ville de bord de mer (ou de « lagune »), on bifurque vers le Nord. Aujourd’hui, je vous propose une petite visite de cette belle petite ville que beaucoup surnomment la « petite Venise du Portugal ».

Même si cette expression est tout de même exagérée, tout chauvinisme mis à part, cette ville fascinante (~ 56 OOO habitants) s’étend autour de plusieurs canaux, à l’embouchure du Rio Vouga.

Aveiro était un port prospère au début du XVIè siècle, mais dans les années 1570, une violente tempête barra l’embouchure du fleuve, empêchant les navires de rejoindre l’océan et transformant l’estuaire en marécage propice à l’apparition du paludisme. Au cours des deux siècles suivants, la population d’Aveiro diminua de trois quarts. Toutefois, le chenal de Barra, creusé en 1808, ouvrit un passage vers la mer. En l’espace d’un siècle, Aveiro retrouva sa prospérité, comme en témoignent les édifices qui ornent toujours le centre de la vieille ville.

La région tire aujourd’hui l’essentiel de ses ressources de l’industrie (porcelaine, cellulose, conserveries, industries mécaniques). C’est le troisième centre industriel du pays, après Lisbonne et Porto. C’est aussi un centre universitaire réputé.

JPB_4395Maison remplie d’azulejos, sur la place Marques Pombal

DSCF2016Dans les ruelles du centre-ville

DSCF2011Façade dans le « quartier des canaux »

DSCF2007

JPB_4397Devant la cathédrale

JPB_4399La cathédrale, dernier vestige de l’ancien couvent de São Domingos, fondé en 1423.

Très remaniée depuis sa construction, la cathédrale arbore une façade baroque et offre, à l’intérieur, un mélange de styles détonnant: des azulejos des XVIIè et XVIIIè siècles tapissent les murs de la nef, un orgue du XVIIè est installé dans le croisillon gauche du transept, tandis que le choeur a été reconstruit dans les années 1970.

De nos jours, avec ses canaux et ses ponts en dos d’âne, cette ville à l’étonnante atmosphère hollandaise se révèle agréable pour une excursion d’une journée. Elle semble trôner au bord de la lagune (la Ria), qui forme un extraordinaire réseau de terres marécageuses abritant une riche avifaune. En effet, la pêche demeure fructueuse: anguille dans la lagune, sardine et raie sur la côte. Les moliceiros -barques à proue relevée utilisées pour ramasser les algues (molico) qui servaient d’engrais- sillonnent aujourd’hui les canaux de la Ria, pour le plus grand bonheur des voyageurs.

JPB_4404

DSCF2012

DSCF2010

DSCF2000« Ce poisson donne la vie » 😉

DSCF2002

JPB_4408

DSCF2038

JPB_4416

DSCF2032

Read Full Post »